FONDS SOCIAL B’LAO ORGANISME
À BUT NON LUCRATIF
ACTIONNAIRE DE RÉFÉRENCE DU GROUPE CORÈLE INTERNATIONAL - SCAVI

  • ÉDUCATION PREMIÈRE: DE LA MATERNELLE AUX ÉTUDES SUPÉRIEURES AVEC L’APPRENTISSAGE AU CENTRE DU SYSTÈME ÉDUCATIF, DES ÉTUDES SECONDAIRES – PROFESSIONNELLES À L’UNIVERSITÉ
  • ÉDUCATION CONTINUE.

LE PROGRAMME DIRECTEUR

Novembre 2017

L’éducation à vie vise à transmettre et à faire vivre les valeurs tout au long de la vie, au sein de la transmission du savoir - du savoir-faire - du savoir-faire professionnel.

L’éducation à vie doit aider chacun à donner du sens à son action, dans une activité qu’il aime exercer et dont il peut acquérir les compétences. Cette activité peut évoluer tout au long de la vie.

La valeur clé qui peut donner du sens à l’action de chacun :

  • ABATTRE LES MURS – DÉPASSER LES FRONTIÈRES.
  • AVANÇONS SANS LIMITE – LA SEULE EST EN NOUS.

ABATTRE LES MURS – DÉPASSER LES FRONTIÈRES

LE PREMIER MUR EST INTÉRIEUR À CHACUN.
C’est le mur de la volonté.

Abattre ce mur passe par l’engagement, le courage, l’opiniâtreté, la persévérance.

C’est développer sans cesse cette force intérieure, sans cesse repousser ses propres limites.

C’est mobiliser cette force comme la continuelle volonté d’influer sur la vie, sur son devenir: c’est l’esprit pionnier, c’est l’optimisme actif.

Depuis le plus jeune âge, c’est aiguiser l’aptitude à capter les informations pertinentes pour tel objectif défini - à structurer les méthodes de raisonnement, connectant ces informations: les trier – les hiérarchiser – analyser – synthétiser – dégager des conclusions – opinions – plans d’actions pour arriver à l’objectif défini.

C’est entraîner à la concentration au plus loin dans cet effort amené au plus haut possible.

C’est exercer cet effort de concentration dans la vision la plus globale en “décloisonnant” et en “rapprochant” les diverses informations – idées – historique des contacts humains, pour arriver à définir et engager l’action sur le terrain, au “millimètre” pertinent.

C’est développer cette Excellence Française dans l’entraînement à la méthode de raisonnement, à sa structuration et à la mémorisation.

LE DEUXIÈME MUR RESTE INTÉRIEUR À CHACUN.
C’est la frontière “invisible” en chacun, entre les idées, opinions et possibilités.

C’est rester souvent figé, voire arc-bouté sur une idée qui était pertinente et ne l’est plus, car l’environnement a changé; c'est rester hermétique au changement nécessaire, voire en avoir peur et le refuser.

Abattre ce mur passe par l’entraînement, dès le plus jeune âge à l’ouverture d’esprit, à l’esprit critique, à l’aptitude à remettre en cause les idées et les normes établies, à la créativité, à l’innovation, à l’imagination créatrice.

C’est développer cette Excellence Américaine de la formation, en synergie avec l’Excellence Française.

C’est aiguiser la curiosité permanente à la vie, au changement contributif, à l’interdisciplinarité, c’est développer l’aptitude à échapper aux moules, à l’uniformisme voire à l’immobilisme.

C’est en bref entraîner chacun à rester libre, à affirmer sa personnalité voire son originalité, à se confronter au risque ou au défi nécessaire.

LE TROISIÈME MUR EST ENTRE CHACUN ET LES AUTRES.
C’est probablement le mur le plus redoutable.

Il faut entraîner chacun à abattre ce mur pour donner du sens à son action. C’est un entraînement – auto-entraînement - à vie.

L’abattre revient, dès le plus jeune âge, dès la Maternelle, à faire éclore et développer le “sens” des autres, “l’éveil” aux autres, à tous les autres.

Ceci par l’exemplarité de l’équipe Enseignants – Parents d’élèves, dès la Maternelle: ils doivent être unis dans la transmission de cette valeur et ils doivent la vivre: à l’intérieur de l’équipe d’enseignants – entre cette même équipe et les parents et entre les propres parents, d’origines - de situations sociales différentes.

C’est l’idée inspiratrice de base de la 1ère École Maternelle promue par B’Lao, a Phong Dien – Hue – Viet Nam, où est implantée Scavi Hue-filiale (6.000 membres) du groupe Corèle International-Scavi.

B’Lao veut ainsi donner à chacun les mêmes chances, dès le plus jeune âge, à travers l’éducation à vie dans les régions où sont implantées ses sociétés.

Les enfants boursiers (200 enfants de 5 mois à 5 ans = 1ère étape) de B’Lao ont leurs parents habitant dans la région, dont l’activité professionnelle va de l’ouvrier au cadre dirigeant, au sein du groupe ou à l‘extérieur; ils vont échanger pour l’éducation de leurs enfants à l’intérieur de l’École Maternelle (Connexion avec l’équipe enseignante) et en dehors.

Abattre ce 3ème et dernier mur revient à entretenir et développer, tout au long de la vie de chacun, cette “flamme”: Bien mieux que l’acceptation et le respect de l’autre et de sa différence d’origine, de sexe, de religion, de culture, d'histoire, de tradition, de couche sociale, c’est vouloir s’ouvrir à cette différence et s’en enrichir, tout en gardant son identité - sa personnalité - ses racines.

C'est avoir du plaisir en allant, sans cesse, vers l’autre, tous les autres, pour donner et construire, dans le cadre des valeurs collectives communes et partagées. Et l’autre, c’est au temps présent et au temps futur : l’attention à l’autre est portée aussi aux générations futures : l’éducation à vie de B’Lao promeut, par ce biais, la valeur de respect et de sauvegarde de l’environnement.

La transmission du décloisonnement passe par la continuelle exemplarité de ceux qui ont la responsabilité de l’éducation à vie.

B’Lao veut promouvoir cette exemplarité, dans le périmètre restreint de son action, au sein des entreprises associées dont le groupe Corèle International – Scavi, agissant comme le groupe pionnier. Cette action est menée en association avec les entreprises de la filière du groupe, avant d’être étendue aux autres entreprises.

Décloisonnement dès la Maternelle qui se renforce à l’Éducation Primaire - Secondaire -Professionnelle - Supérieure: le centre d’intervention du groupe dans cette étape éducative étant l’ apprentissage, B’Lao agit de concert avec le groupe afin que l’équipe enseignante au sein de ces écoles et l’équipe dirigeante du groupe coopèrent véritablement “main dans la main”, pour que l’apprentissage transmette le savoir-faire professionnel adéquat et, aussi en son sein, les valeurs clés, dont le décloisonnement.

Le groupe Corèle International – Scavi travaille de concert avec les partenaires éducatifs des régions où le groupe est implanté, à la mise sur pied objectivée en 2017 du Comité Éducatif décloisonné.

Le 1er objectif est de rapprocher, d’une façon systémique, le Programme Éducatif dans les écoles – écoles professionnelles-universités partenaires avec le Système d'Organisation du groupe, qui est la base de la Formation – Éducation Continue en vigueur dans le groupe, ouverte tant aux membres du groupe qu’aux personnes sans emploi vivant dans les régions où le groupe est implanté. Parmi ces dernières, une priorité sera donnée à ceux qui sont dans une situation sociale fragile; leurs enfants, auxquels ils veulent vraiment donner la chance qu’ils n’ont pas eue, pourraient eux-mêmes accéder à la maternelle de B’Lao.

C’est un chantier lourd et d’avenir. C’est une innovation.

Le couronnement du Décloisonnement est l’ouverture de la direction – entendue au niveau juridique – du groupe à chacun des “Membres Clés” dirigeants méritants – indépendamment de l’origine (Famille du fondateur ou pas) – au sein de B’Lao.

Cette innovation montre l’exemple en direction des membres du groupe Corèle International – Scavi, et, à travers l'exemple du groupe, en direction de son environnement.

B’Lao est l'actionnaire de référence du groupe et sera, à la disparition future de son fondateur, l’actionnaire majoritaire du groupe.

Cette disposition – à l’avant-garde par son exemplarité – renforce définitivement la valeur du décloisonnement: chacun des membres actuels – ou à venir – du groupe est incité à coopérer étroitement avec chacun de ses collègues, à abattre le mur qui sépare, à aider au quotidien ses collègues à progresser et à considérer leurs succès comme ses propres succès. La valeur de responsabilité – d’esprit d’équipe, vis à vis des collègues et – in fine – de la collectivité, en prend source.

Le groupe se différencie des autres entreprises par la multiplicité des objectifs collectifs partagés, base d’évaluation et de reconnaissance de chacun des membres qui mobilisent l’esprit d’équipe dans ce but.

Il se différencie aussi par le Décloisonnement entre les différentes fonctions et par la globalisation de responsabilité, plus renforcée qu’ailleurs. Ceci pour renforcer l’unité du groupe face à son environnement.

Il se différencie enfin par le Décloisonnement – Connexion, plus engagé et structuré qu’ailleurs, entre le groupe et ses partenaires stratégiques – clients et fournisseurs – au sein du Hub Club de partenaires du groupe, une innovation dans la Filière Industrielle Globale.